De l'Or et de l'Argent pour la vie !

Vous avez perdu du poids avec Weight Watchers ? Vous êtes en stabilisation ou vous êtes déjà une adhérente Or ou Argent ! Vous vous posez des questions sur l'après programme ? Ce blog sera un fil conducteur pour toutes celles qui veulent rester mince à

18 mars 2011

La faim émotionnelle

 faim__motionelle

Pourquoi êtes-vous incapable de perdre vos kilos superflus?

Parce que vous avez transformé la nourriture en mécanisme de gestion à vos problèmes.

Utiliser la nourriture pour gérer ses émotions relève de ce qui s'appelle "la faim émotionnelle".

Yokie Emoticons 19

Il ne sert à rien de compter les calories pour combattre la faim émotionnelle. Vous allez devoir plonger au plus profond de vous-même pour contrôler votre faim émotionnelle parce qu'aussi réelle que votre faim puisse paraître, elle vient de votre tête, pas de votre ventre.

Différence entre faim organique et faim émotionnelle.

-La faim émotionnelle apparaît soudainement, alors que la faim organique se développe lentement. La faim organique commence par des petits gargouillis dans l'estomac qui deviennent ensuite de gros gargouillis avant de se transformer en crampe. La faim émotionnelle, elle est intense et subite.

-La faim émotionnelle réclame de la nourriture sur le champ et une satisfaction immédiate, contrairement à la faim organique qui est capable d'attendre pour être apaisée.

-L'attention portée aux aliments est propre à la faim organique. En général, vous choisissez ce que vous allez manger pour l'apaiser et vous prêtez attention à ce qu'il y a dans votre assiette. Vous êtes conscient des quantité de nourriture que vous avalez et, quand vous sentez que votre ventre est plein, vous vous arrêtez de manger. En revanche, vous faites rarement attention à ce que vous mangez quand vous êtes gouverné par une faim émotionnelle. Vous allez vouloir continuer à ingurgiter de la nourriture, même si vous êtes rassasié.

-La faim émotionnelle réclame souvent un certain type de nourriture pour être apaisée. Si vous avez réellement faim, même des carottes vous paraîtront appétissantes. Mais si votre faim est compulsive, seul votre pécher mignon, qu'il s'agisse d'un gâteau, d'une glace, d'une tablette de chocolat, vous fera envie.
-La faim émotionnelle débouche souvent sur un sentiment de culpabilité ou la promesse de mieux vous comporter la prochaine fois. La faim organique ne suscite aucune culpabilité parce que vous savez que vous avez mangé pour rester en bonne santé et faire le plein d'énergie.

-La faim émotionnelle résulte d'un déclencheur émotionnel, la faim organique, d'un besoin physiologique.

-Quand vous apaisez votre faim organique, vous savourez plus ou moins chaque bouchée, alors que quand vous mangez pour satisfaire votre faim émotionnelle, vous ingurgitez votre nourriture frénétiquement et machinalement. En baissant les yeux, vous constatez soudain que vous avez englouti la tablette de chocolat sans vous en apercevoir.

Pourquoi confondez-vous faim émotionnelle et vraie faim?

En fait, vous avez 2 ventres : un vrai et un faux.

Le faux est un ventre fantôme. La faim que vous ressentez dans votre ventre réel vous signale quand votre organisme a un besoin biologique de nourriture.

Votre ventre fantôme vous envoie un signal de faim quand des émotions perturbatrices et des problèmes personnels non résolus commencent à franchir le seuil de votre conscience. Vous vous sentez alors obligé de manger, de vous remplir pour étouffer l'expression de vos émotions.
La faim émotionnelle est tellement puissante qu'elle vous fait reculer devant rien pour la satisfaire.

Qu'est-ce qui déclenche votre faim nerveuse?

Il y a 2 catégories de facteurs déclenchants :

-La 1ère catégorie inclut des situations, des lieux ou des évènements :
vous vous précipitez sur la nourriture quand vous avez une réunion de travail qui vous stresse ou une réunion de famille ennuyeuse. Un rendez-vous, une invitation au restaurant...

-La 2e catégorie : des individus.
Une personne en particulier : votre patron, un parent, un voisin, votre mari... déclenche votre faim nerveuse. Par un regard, une parole ou au contraire un silence pesant. Quand vous êtes en présence de cette personne, vous êtes sur de vous empiffrer.

Autrement dit, la faim nerveuse est la faim qui accompagne le mal être intérieur d'une personne.
 
Conclusion > Etre conscient de cela c'est déjà un grand pas mais ça ne suffit pas toujours pour s'en sortir !
Bien sûr on vous dira qu'une psychothérapie peut vous venir en aide et comprendre le pourquoi de cette faim émotionelle...moi je dirai que votre porte monnaie peut aussi mal le vivre ! On peut aussi s'en sortir seul !Onion Head Emoticons 25
Pour arriver à perdre mes 33 kilos j'ai certes suivi les conseils de WWkey_n_star qui apprennent beaucoup de choses concernant la façon de manger, et le changement des habitudes alimentaires mais j'ai du aussi pousser plus loin l'analyse de ma façon de manger.
Décortiquer le physiologique du psychologique , pas facile onion_head_INTERROG ....ben oui entre les fringales de la période prémenstruelle et et les fringales psycho du à un mal être intérieur il a fallu faire le tri et c'est pas facile ....mais pas impossible.
 
Je me suis aidée de livres OuchThis Emoticons 12 très bien fait :
 
Ces livres proposent des exercices pour évoluer, se comprendre, apprendre et sortir d'un cercle vicieux, celui de la faim émotionnelle !
Bien sur même si j'ai grandement évolué je travaille encore dessus c'est bien normal mais j'ai tellement avancé ! !!
Pour des aides concrètes, la relaxation peut apporter beaucoup, comme le yoga et pourquoi l'hypnose Onion Head Emoticons 11 j'ai pas testé mais la respiration oui et c'est très important ! Le sport peut aussi être un bon atout pour lutter contre le onion_head_STRESS une des principales causes de dérèglement de la sensation de vraie faim.
Je posterai bien sûr d'autres billets sur ce thème.

Onion_bye_bye

 

Posté par mymotherismad à 16:00 - Psycho de Bazard - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • J'ajouterai que ds mon cas la faim "émotionnelle" n'a pas de fin als que la faim organique va être vite satisfaite.

    Posté par loli05, 19 mars 2011 à 06:21
  • la faim emotionnelle je n'arrive pas a la dompter ... c'est difficile ! merci pour ces conseils, ton blog est vraiment super

    Posté par lamu, 20 mars 2011 à 11:01
  • tres intérrèssant! oui je me reconnais bien la,le moindre soucis hop je me "goinfre" pas facile a gerer mais j'essaye et parfois il est trop tard! par chance avec ww c'est qu'apres un craquage on peux se rattrapper par la suite.
    Bonne journée
    valou

    Posté par valou, 21 mars 2011 à 13:04
  • bravo

    Moi je tiens à te dire bravo, ce n'est pas facile de perdre autant de poids et encore moins de le stabiliser.
    Moi j'ai commencé Lundi matin avec l'ancienne méthode, j'ai 8 à 10 kg à perdre.
    Merci ton blog est très bien fait.

    Posté par pussy, 01 avril 2011 à 12:21
  • Merci Pussy pour ton commentaire.

    Posté par mymotherismad, 02 avril 2011 à 16:30
  • Je suis assez pareil, en ce moment je traverse une rupture amoureuse après 4ans de vie de couple, pendant une semaine j'ai mangé du chocolat TOUS les jours !! j'essaye de me reprendre en main mais pas facile facile... et de plus je suis une ancienne fumeuse depuis 1an j'ai eu très envie de fumer mais j'ai prréféré manger que reprendre la cigarette ... pfff pas évident toutes ces émotions!
    En tout cas je regarderais pour m'acheter un de ces bouquins si sa peut m'aider aussi!

    bisss

    Posté par lola83, 08 avril 2011 à 12:59
  • aouh super ton article, franchement je suis épatée!!!! Je suis en plein dedans (règles) et j'ai vraiment du mal a résister c'est que qui m'empeche d'avancer!!!

    Merci pour tout ces articles passionnants!

    Posté par oumaicha, 17 mai 2011 à 21:11
  • Super article ! Personnellement, je suis WW depuis août et mon début de programme était exemplaire. Le problème : j'ai un boulot prenant, fatiguant et stressant, avec des horaires décalés en plus, du coup quand je rentre à la maison en ce moment c'est toujours la faim émotionnelle qui prend le dessus, et impossible de la dominer. Plus d'un mois que mon poids stagne... Il ne me reste que 3/4 kilos à perdre, mais ce sont vraiment les plus durs !

    Posté par Anna, 06 janvier 2012 à 17:32
  • J'adore ton article !! Je vais me le coller sur mon cahier "Je vais bien" !!!
    Je suis en pleine réflexion sur mes kilos superflus et la lecture ton article tombe à point nommer. Je me suis procuré le livre du DR Stéphane Clerget "Les kilos émotionnels, Comment s'en libérer" et j'ai entamé depuis quelque deux semaines une réflexion sur mon mal-être.
    Ton article est une vraie mine d'or. Il montre du doigts des évidences, des choses qui m'ont parue complexes et qui pourtant sont assez simples. Tu vois, j'ai commencé à me mettre au sport de façon plus régulière et je sens que je suis moins énervée, stressée. Mais cela ne suffit pas, il manque un petit quelque chose et c'est vrai qu'une réflexion, une méditation sur moi-même m'aidera aussi. J'ai un blog où je note mes avancements par rapport à mon poids et c'est déjà un pas vers mon moi et ma conscience.
    Merci !!
    Je mettrai ton article en lien sur mon blog !!

    Posté par Dafou, 04 mars 2012 à 09:54

Poster un commentaire